le 16 décembre Paris place de la république

le 16 décembre Paris place de la république
Avec Animalsasia

Tous à Mont-de-Marsan !



La grande manifestation unitaire anticorrida de 2016 se rapproche : le 23 juillet, toutes celles et tous ceux qui militent contre l’horreur tauromachique et qui auront la possibilité de venir se doivent d’être àMont-de-Marsan, l’une des sept villes françaises à avoir une arène dite « de première catégorie » (classification liée au nombre de places et au nombre annuel de spectacles de torture) qui, de plus, a pour maire la présidente de l’Union de Villes Taurines de France. Ce sont près de vingt organisations de protection animale qui vous appellent à manifester.
Point de départ de la manifestation : parking de Dagas, Mont-de-Marsan, à partir de 15 h le 23 juillet.
Les cinq, puis six bus que nous avons mis en place pour desservir le plus possible de villes réparties sur le pays, ont été rapidement remplis : quatre affichent complets (dont un supplémentaire reliant Carcassonne à Mont-de-Marsan) et les deux autres sont quasi pleins. Dépêchez-vous de vous inscrire si ce n’est déjà fait ! Les retardataires qui se sont fait connaître mais n’ont pas payé leur place à temps seront mis sur liste d’attente. Les lieux et horaires exacts des arrêts dans chaque ville seront diffusés très prochainement.
Nous aurons à nos côtés Renaud et Rama Yade. Leur appel à venir manifester à Mont-de-Marsan a été largement diffusé, à commencer par eux-mêmes : Rama Yade sur ses pages officielles, Renaud dans Charlie Hebdo et bientôt dans un autre grand média. Les pages de fans de Renaud ont également largement relayé l’info de sa venue à notre manifestation. L’engagement de ces personnalités, qui n’hésitent pas à venir sur le terrain avec nous, nous va droit au coeur. Nous avons également reçu le soutien chaleureux de plusieurs autres, en particulier des humoristes Raphaël Mezrahi et Christine Berrou, depuis longtemps actifs pour la cause animale.
Pour financer la torture, l’argent coule à flots. Nous vous apprenions il y a quelques semaines que le budget municipal pour acheter les taureaux envoyés au massacre était de l’ordre de 400 000 euros. Nous avons, depuis, également obtenu celui consacré aux tueurs (matadors en espagnol) : près de 850 000 euros, charges comprises ! Et encore, on se demande si ce total, déjà astronomique, n’est pas en-dessous de la réalité quand on sait que certains des 15 tortionnaires qui seront présents (sans compter ceux de la portugaise du samedi) se font habituellement payer – chacun d’entre eux – entre 80 000 et 150 000 euros par corrida. C’est le cas, par exemple, de Padilla, El Juli et Manzanares. Et là, on tomberait à une moyenne de « seulement » 49 000 euros par tueur ? Si tel est le cas, c’est que la plupart des autres ont accepté des contrats au rabais. Quand tout fout le camp dans le petit monde glauque de la torturomachie, les moins connus paieraient presque pour être vus… Qu’ils se dépêchent : chaque jour nous rapproche de celui de l’abolition !
Les signes se multiplient, en particulier en Espagne où l’école de tauromachie de Madrid a dû fermer ses portes le 30 juin à la suite de la suppression de la subvention municipale de 61 000 euros qu’elle recevait depuis des années. Une délégation de nos amis espagnols sera à nos côtés à Mont-de-Marsan, ainsi que des militants venus du Portugal, des Pays-Bas, d’Italie et de Belgique.
Tous à Mont-de-Marsan le 23 juillet 2016 !
Roger Lahana, vice-président du CRAC Europe
Enregistrer un commentaire