Rendez-vous à Marseille (stand R23)

Rendez-vous à Marseille (stand R23)
AVEC ANIMALSASIA

14 mois sur terre… un supplice, un symbole qui doit tomber !





La Ferme-Usine des 1000 Veaux, présenté comme exemplaire par la FNSEA, est un symbole de l’élevage : des animaux entassés, privés de leur liberté et de leurs besoins élémentaires. De la viande sur patte, engraissée comme si l’enveloppe de cette chair convoitée était sans vie, sans ressenti de la douleur.
Les 1000 veaux qui risquent de se retrouver dans cet enfer vont ressentir une douleur quotidienne : articulations ne supportant pas la prise de poids excessive, sensation de crise de foie perpétuelle, surpopulation, étouffement, agressivité entre congénères…
Enfin sortis du bagne, ils souffriront d’un transport de plus de 500 km, ballotés sur leurs membres endoloris, brutalisés à la sortie, pour les pousser vers la bouverie de l’abattoir, où ils finiront leur vie.
💧14 mois sur terre... et leurs derniers instants seront noyés dans un bain de sang. Le gargouillis immonde de leurs frères égorgés, les corps secoués des spasmes d’une lutte pour la vie perdue d’avance, les hurlements des condamnés attendant leur tour... puis ils fermeront enfin les yeux sur ce monde.
💧14 mois sur terre... nés de la main de l’Homme, modelés selon son désir puis découpés vivants pour des marchés juteux.
💧14 mois sur terre… 1000 vies violées, volées et vendues au plus offrant.
 La Ferme-Usine des 1000 Veaux, nous la combattons comme nous combattons les motivations qui l’ont bâtie. Nous la ferons s’écrouler, comme nous ferons s’écrouler une filière immorale, sous perfusion et entachée de cris d’agonie et de souffrance.
 La Ferme-Usine des 1000 Veaux, nous l’aurons à l’usure, grâce à chacun d’entre vous. Nous la démonterons pierre après pierre et l’enterrerons aux côté de l’abattoir de Guéret, dont nous avons célébré les funérailles au mois de mars 2014, après 2 ans de lutte.
- Où seras-tu le 17 juin ?
- Tu seras là pour me défendre, dit le petit veau !
Oui, le 17 juin, à Guéret, nous serons tous là pour te défendre, toi et tes frères ! 
Enregistrer un commentaire