ON VOUS Y ATTEND !

ON VOUS Y ATTEND !
Nouvel espace : No Meat & Greet

Les dernières prises de position politique concernant les animaux


 

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation n'est pas opposé à l'option végétarienne dans les cantines

Soumis par Samuel L214
Le 14 décembre 2017,
Stéphane Travert (LREM) a penché pour les animaux
Semble positif mais complaisant avec le fait qu'il n'y ait pas d'obligation de proposer une option végétarienne dans les cantines
Je souhaite que demain les enfants puissent, quand ils sont à la cantine, (...) consommer un plat végétarien, si ça peut être leur choix. (...) Bien évidemment, je n'ai absolument rien contre un menu végétarien.
(extrait des propos de Stéphane Travert)
share on Twitter Like Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation n'est pas opposé à l'option végétarienne dans les cantines on Facebook
 

 

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation est opposé au menu végétarien hebdomadaire pour tous dans les cantines

Soumis par Samuel L214
Le 28 décembre 2017,
Stéphane Travert (LREM) a agi contre les animaux
Le ministre de la Transition écologique entend en effet imposer un repas hebdomadaire végétarien dans les cantines. La FNSEA, de son côté, a vu rouge.
Occupe-toi donc de tes oignons... C’est ce qu’a dit, en substance, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert au ministre d’Etat chargé de la Transition écologique Nicolas Hulot.

A raison de six millions d’élèves consommant chaque année 1 milliard de repas, on comprend que tout ce qui touche au menu des cantines suscite la plus grande attention du monde agricole
share on Twitter Like Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation est opposé au menu végétarien hebdomadaire pour tous dans les cantines on Facebook
 

 

Le député Patrice Perrot écrit au ministre de l'Agriculture pour demander l'abolition de l'élevage en cage des poules

Soumis par Samuel L214
Le 13 décembre 2017,
Patrice Perrot (LREM) a agi pour les animaux
Aussi, l'association L214 milite-t-elle pour un objectif, plus ambitieux que celui fixé par le Président de la République, visant à mettre fin, à l'horizon 2025, aux conditions d'élevage en batterie des poules pondeuses (...) quelles sont les intentions de la France en la matière ?
(extrait de la lettre du député Patrice Perrot au ministre Stéphane Travert)
share on Twitter Like Le député Patrice Perrot écrit au ministre de l'Agriculture pour demander l'abolition de l'élevage en cage des poules on Facebook
 

 

350 000€ d'aides de la région Nouvelle-Aquitaine pour un nouvel abattoir, à Bègles

Soumis par Samuel L214
Le 19 décembre 2017,
Alain Rousset (PS) a agi contre les animaux
Cet abattoir est un outil de travail de proximité pour l'abattage des animaux de l'espèce bovine et ovine au service de la production locale (...) 630 tonnes annuellesdevraient être traités en année de démarrage. (...) L'établissement est également prévu pour accueillir l'abattage rituel dans le cadre d'une mission de service public.
Cet établissement (...) bénéficie d'un accompagnement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 350.000 €. Cette aide vient en complément de crédits européens : 500.000 € sont mobilisés via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
(extraits du communiqué de presse du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine)
Depuis la Loi MAPTAM, du 27 janvier 2014, les conseils régionaux sont devenus autorité de gestion d'une partie des programmes FEDER/FSE pour la programmation 2014/2020.
share on Twitter Like 350 000€ d'aides de la région Nouvelle-Aquitaine pour un nouvel abattoir, à Bègles on Facebook
 

 

Le député Xavier Paluszkiewicz demande l'abolition de l'élevage des animaux pour leur fourrure

Soumis par Samuel L214
Le 2 janvier 2018,
Xavier Paluszkiewicz (LREM) a agi pour les animaux
les conditions d'élevage des animaux élevés pour leur fourrure, c'est à dire visons et lapins, ont de fortes répercussions sur la santé de ces derniers, souffrants ainsi de pathologies chroniques lourdes, de déshydration, voire d'arrêt cardiaque. (...) Pour l'heure, il n'existe aucune directive européenne permettant d'encadrer le secteur de la fourrure. Seules quelques recommandations du Conseil de l'Europe fixent ainsi des limites a minima comme une superficie minimale de cage de 0,255 m2 par vison, par exemple. (...) C'est pourquoi la France ne doit s'arrêter à ce projet de loi relatif à la modernisation du droit, mais bel et bien rejoindre les six pays de l'Union européenne ayant déjà interdit ce type d'élevage.
(extrait de la question)
share on Twitter Like Le député Xavier Paluszkiewicz demande l'abolition de l'élevage des animaux pour leur fourrure on Facebook
 

 

Tribune dénonçant l'augmentation du nombre d'animaux subissant des expérimentations et appelant à une révision de la directive de 2010 censée les protéger

Soumis par Thierry Lherm
Le 19 décembre 2017,
Younous Omarjee (UO) a agi pour les animaux
Les dernières statistiques officielles sur le nombre d’animaux utilisés en France à des fins scientifiques ou éducatives, qui montrent une hausse de 7,5% entre 2014 et 2015, sont une preuve criante de l’inefficacité de la [directive 2010/63/UE ayant imposé la règle dite des 3R (remplacement, réduction, raffinement)].
Nous avons aujourd’hui besoin d’une véritable volonté de la part des 28 États membres, tout d’abord d’appliquer la directive de 2010, puis de la réviser et la rendre plus efficace. Une volonté surtout de donner les moyens à l’éducation, la formation, la recherche et l’innovation, en soutenant financièrement et en rassemblant les scientifiques, les ONG et les entreprises biotechnologiques qui avancent trop souvent de manière isolée.
(extrait de la tribune parue dans l'Humanité)
Tribune Omarjee Huma
share on Twitter Like Tribune dénonçant l'augmentation du nombre d'animaux subissant des expérimentations et appelant à une révision de la directive de 2010 censée les protéger on Facebook
 

 

Le ministre de l'Écologie n'agira pas pour faire abolir la chasse à courre car selon lui «La France n’est pas encore prête à l’abandonner»

Soumis par Thierry Lherm
Le 26 décembre 2017,
Nicolas Hulot (SE) a agi contre les animaux
Aline Maatouk, chargée de la faune sauvage française à la Fondation Bardot, interroge : "Un sondage que nous avons commandé à l’Ifop montre que 84% des Français se déclarent hostiles à la chasse à courre. Si c’est le cas du ministre Hulot, pourquoi ne pas définitivement l’abolir ?
Interrogé par "l'Obs", [Nicolas Hulot] répond : "Mon sentiment personnel ne peut pas préempter ce qui doit être un débat de société. La France, qui a été historiquement associée à la chasse à courre, n’est pas encore prête à l’abandonner."
(extraits de l'article d'Arnaud Gonzague, L'Obs)
share on Twitter Like Le ministre de l'Écologie n'agira pas pour faire abolir la chasse à courre car selon lui «La France n’est pas encore prête à l’abandonner» on Facebook
 

 

Le maire de Bonneuil-en-Valois se mobilise aux côtés des habitants pour empêcher les chasseurs de tuer un cerf dans une propriété privée

Soumis par Samuel L214
Le 26 décembre 2017,
Gilles Laveur (PCF) a agi pour les animaux
Le cerf doit son salut à la mobilisation d’habitants de la commune et du maire, présent sur place, qui se sont opposés à son exécution. «Ça a été chaud, témoigne une habitante, qui a alerté le maire dans la matinée. On devait être plus d’une trentaine. Les chasseurs ont été insultés de tous les noms. Le propriétaire refusait de les laisser entrer chez lui.
(extrait de l'article d'Alexis Bisson, Le Parisien)
share on Twitter Like Le maire de Bonneuil-en-Valois se mobilise aux côtés des habitants pour empêcher les chasseurs de tuer un cerf dans une propriété privée on Facebook
 

 

Le conseiller régional Guy Harlé d'Ophove affiche son mépris pour l'écrasante majorité de citoyens opposés à la chasse à courre

Soumis par Samuel L214
Le 15 novembre 2017,
Guy Harlé d'Ophove (DVD) a agi contre les animaux
Effrayant aussi la passivité des masses à gober n’importe quoi.
Beaucoup de nos compatriotes ont perdu leur libre arbitre pour ne devenir que des récepteurs
incapables de sens critique
.

L’émotion est la règle et elle doit être collective et sélective, et être
déclenchée par quelques pseudos gourous, adeptes du spécisme, véganisme et autre.

 Au contraire, il faut rendre coup pour coup et ne plus rien laisser passer.
Ne vous trompez pas, après la vènerie, ce sera le déterrage, puis le piégeage et les sauvaginiers,
car ils ne rêvent que de l’abolition de la chasse

(extraits de l'édito de Guy Harlé d'Ophove)
share on Twitter Like Le conseiller régional Guy Harlé d'Ophove affiche son mépris pour l'écrasante majorité de citoyens opposés à la chasse à courre on Facebook
 

 

Le conseil municipal de Marseillan vote à l'unanimité pour le refus des cirques détenant des animaux sauvages

Soumis par Thierry Lherm
Le 19 décembre 2017,
Yves Michel (LR) a agi pour les animaux
Mardi 19 décembre, le conseil municipal a voté à l’unanimité la renonciation à recevoir sur son territoire tout cirque détenant des animaux sauvages. (...) « Ce vote marque notre attachement au respect des animaux sauvages » souligne le Maire Yves Michel.
(extrait du communiqué)
share on Twitter Like Le conseil municipal de Marseillan vote à l'unanimité pour le refus des cirques détenant des animaux sauvages on Facebook
 

 

Le maire de Bourg-Saint-Maurice annule la venue d'un montreur d'ours noir dans sa commune

Soumis par Thierry Lherm
Le 29 décembre 2017,
Michel Giraudy (DVD) a agi pour les animaux
Michel Giraudy avait assuré dans nos colonnes, mercredi, qu’il « ne cède à aucune pression ». Pourtant, il a finalement décidé d’annuler la venue de l’ours Valentin, et de son dresseur, Frédéric Chesneau, le 3 janvier prochain. Une demande formulée par la Fondation Brigitte Bardot, dans une lettre ouverte destinée au maire de Bourg-Saint-Maurice, que ce dernier avait pourtant refusée dans un premier temps.
(extrait de l'article du Dauphiné)
share on Twitter Like Le maire de Bourg-Saint-Maurice annule la venue d'un montreur d'ours noir dans sa commune on Facebook
 

 

Abattoir de Bègles: le maire de Bordeaux et le président de la région inaugurent le chantier

Soumis par Thierry Lherm
Le 25 décembre 2017,
3 politiques (EELV, LR, PS) ont agi contre les animaux
Pose de la première pierre du futur abattoir de Bègles, prévu pour l'automne 2018, avec notamment@alainjuppe, le président de la région Alain Rousset et le maire de @Villedebegles, Clément Rossignol-Puech.
(Tweet de France Bleu Gironde)
La Région, premier contributeur public du projet, sur les rails depuis 10 ans, a dit, par la voix de son président Alain Rousset, sa satisfaction de le voir mené à bien. "J'ai été conquis par la volonté des éleveurs, dit-il. Quand vous êtes en face de professionnels passionnés...
(extrait de l'article de Thomas Coignac, France Bleu Gironde)
share on Twitter Like Abattoir de Bègles: le maire de Bordeaux et le président de la région inaugurent le chantier on Facebook
 

 

4 sénateurs demandent l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses

Soumis par Thierry Lherm
Le 28 décembre 2017,
4 politiques ont agi pour les animaux
Une récente enquête menée par l'association de protection animale L 214 dans un élevage des Côtes-d'Armor (...) a révélé de nouveau les souffrances et les privations comportementales inhérentes à l'élevage en cage, décrites depuis bien longtemps par la communauté scientifique
connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour faire cesser totalement l'élevage en cage des poules pondeuses et d'en préciser le calendrier et les modalités de mise en œuvre.
(extraits des questions)
Vidéo de l'enquête :
share on Twitter Like 4 sénateurs demandent l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses on Facebook
 

 

La députée Typhanie Degois souhaite que le plan de modernisation de l'agriculture contribue à réduire les souffrances des animaux en élevage

Soumis par Thierry Lherm
Le 26 décembre 2017,
Typhanie Degois (LREM) a penché pour les animaux
Semble positif mais nécessiterait d'être précisé par des demandes plus concrètes (suppressions de pratiques, durées et distances des transports...)
Il apparaît malheureusement qu'aujourd'hui encore, certaines conditions d'élevage ne respectent pas les besoins physiologiques, psychologiques et sociaux d'espèces animales. La condition des poules et des lapins élevés en batterie, le manque de stimulation dans les porcheries, ou encore la durée et les conditions de transport des animaux n'en sont que quelques exemples. Il est maintenant nécessaire d'améliorer davantage les conditions de vie des animaux d'élevage, indispensables à leur bien-être et à leur développement, en favorisant des lieux de vie propres, des accès à l'air libre, des stimulations psychologiques, mais aussi, de meilleures conditions de transport
(extrait de la question)
share on Twitter Like La députée Typhanie Degois souhaite que le plan de modernisation de l'agriculture contribue à réduire les souffrances des animaux en élevage on Facebook
 

 

L'eurodéputée Sylvie Goddyn invite la Commission européenne à promouvoir une interdiction mondiale de l'expérimentation animale pour les cosmétiques

Soumis par Thierry Lherm
Le 29 novembre 2017,
Sylvie Goddyn (FN) a agi pour les animaux
Dans ce contexte, la Commission est invitée à répondre aux questions suivantes:
(...)
3. La Commission va-t-elle prendre des mesures décisives pour ouvrir la voie à un accord international mettant dans le monde entier un terme définitif à l’expérimentation animale pour les cosmétiques, sur le modèle du règlement de l’Union relatif aux produits cosmétiques?
4. Comment la Commission compte-t-elle s’assurer que l’application d’une interdiction mondiale de l’expérimentation animale n’entre pas en conflit avec les accords commerciaux et les règles de l’OMC?
5. Comment la Commission compte-t-elle promouvoir une interdiction globale de l’expérimentation animale pour les cosmétiques auprès des Nations unies?

(extrait de la question)
share on Twitter Like L'eurodéputée Sylvie Goddyn invite la Commission européenne à promouvoir une interdiction mondiale de l'expérimentation animale pour les cosmétiques on Facebook
 
Devenez vous-même lanceur d'alerte !
L214 - Éthique & Animaux
 

Politique & Animaux est animé par
l'association de protection animale
L214 - Éthique & Animaux ←

 
Enregistrer un commentaire