Les Puces de Luce Lapin n°965

Les Puces de Luce Lapin n°965: "
Plus belle la vie des petits jambonneaux
« Ma ferme, c'est pas une usine ! Les éleveurs de porcs, c'est comme des artisans. » Je reviens, comme promis (« Puces » n° 963), sur la désinformation de la campagne radio « Soyons “Fermes” ! », initiée par le CIV (Centre d'information des viandes), du 23 novembre au 6 décembre (filières bœuf, veau et porc). Scandaleusement relayée, à grands coups de matraquage, « avec le soutien du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation » et de Nicolas Sarkozy, par France Inter, radio de service public, elle vantait, entre autres, de façon indécente cet univers « idyllique » qu'est l'élevage des porcs. Un monde « à taille humaine », « familial » : « Moi, j'élève mes cochons avec mon mari, mon frère et bientôt notre fils », minaudait une éleveuse. La généralité, c'est des truies inséminées artificiellement, puis maintenues dans des stalles de 70 cm de large, dans lesquelles elles ne peuvent pas se retourner, les queues des petits coupées à la naissance sans anesthésie, leurs dents limées, les porcelets castrés à vif (avant qu'ils aient sept jours)… Les veaux ? « Ils sont en groupe », mais motus sur le petit arraché à la mère juste après la naissance.
3 millions (3 MILLIONS !) de mammifères et d'oiseaux sont abattus chaque jour en France, 159 millions dans le monde. Qui peut me dire combien sont sacrifiés en plus pour la sacro-sainte période des « fêtes » ? Mais aussi combien de poissons, crustacés, fruits de mer ? Marre de tous ces insensibles aux souffrances qu'ils infligent mais n'endurent pas, parce qu'ils ne sont pas nés mouton, canard, dinde, poule, lapin…
Trois mois de bourrage de crâne TV prévus par le CIV à partir de mi-janvier.
• L214, BP 96, 69672 Bron Cedex, 06 20 03 32 66.
Adhésion : 25 euros. Aidez-les ! http://www.l214.com
Animaux, pas cadeaux
L'acquisition d'un chiot, d'un chaton résulte d'un choix personnel et réfléchi, qui engage environ quinze ans de votre vie… et de la sienne. Noëls ou anniversaires : ne décidez pas pour les autres, n'offrez pas d'animaux ! Et encore moins à des personnes âgées. Les refuges regorgent effectivement de chiens et de chats dont les vieux maîtres, qui ont égoïstement pris de jeunes animaux, ne se sont pas préoccupés du devenir au cas où ils décéderaient. Couramment, les héritiers prennent la maison et abandonnent le compagnon à quatre pattes de leur parent, ou le font « euthanasier » (je n'invente rien et n'en « rajoute pas »). Quant à vos gamins, qui jurent leurs grands dieux qu'ils sortiront le chien ou nettoieront la litière du chat, ne les écoutez pas. Ce caprice — car c'en est un — une fois satisfait, les belles promesses ne feront pas long feu, et c'est tant mieux : un enfant ne doit pas avoir la responsabilité d'un animal, qui seule incombe à un adulte. Les animaux ne sont pas des jouets ! N'achetez pas, adoptez dans les refuges, et de préférence les vieux chats et chiens qui croupissent, dans un grand désespoir, certains depuis des années, « lâchement » abandonnés, ô pléonasme énervant — par pitié, ne les abandonnez pas non plus « courageusement ».
• Appel au Conseil de l'Europe pour sauver les tétras-lyres dans « La Puce de la semaine », sur http://www.charliehebdo.fr, et la chasse interdite par temps de neige, mais pas pour tous les animaux, dans les « InfosPuce », sur http://www.charliehebdo.fr/infospuce
"

Commentaires