La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité est notre engagement pour l'environnement et la planète.


Le syndicat national des vétériraires ont voté une MOTION

Les vétérinaires réunis en Congrès National du Syndicat National des Vétérinaires
d’Exercice Libéral à Bordeaux, le 15 octobre 2010, ont adopté, au cours de l’assemblée
des délégués, la motion suivante :

• Considérant l’obligation d’étourdissement des animaux avant leur mise à mort par
saignée, afin de leur éviter toute souffrance, en application de la Directive 93/119 CE
du Conseil du 22 décembre 1993 sur la protection des animaux au moment de leur
abattage ;

• Considérant la dérogation à titre exceptionnel de cette obligation d’étourdissement
dans les abattages selon des rites religieux pour la production des viandes halal et
casher destinées à la consommation des pratiquants du culte musulman ou du culte
israélite ;

• Considérant que cette dérogation à l’étourdissement encadrée par des textes
communautaires tend à devenir une règle générale en France, comme le souligne la
Commission européenne qui précise que « le nombre d’animaux abattus selon un rite
religieux dépasse très largement les besoins intérieurs des minorités religieuses
concernées » ;

• Considérant que l’abattage sans étourdissement en dehors des pratiques rituelles
constitue une infraction pénale ;

• Considérant le manque d’information des consommateurs sur les méthodes
d’abattage des animaux dont ils peuvent consommer la viande ;

Ils demandent :

• La stricte application de la dérogation à l’étourdissement dans le cadre exclusif de
l’abattage rituel destiné à la production des viandes halal et casher ;

• Le recours à des méthodes permettant de mettre un terme à la longue agonie des
animaux égorgés lors des abattages rituels ;

• Un étiquetage informatif clair des consommateurs pour identifier la viande provenant
d’animaux abattus sans étourdissement

Commentaires