Dans le cadre de la Journée mondiale pour sauver les ours, RADIO PAROLE D'ANIMAUX propose à un groupe d'enfants d'apprendre à réaliser une interview radio !

Lors de cet atelier, les enfants écriront les questions qu'ils souhaitent poser aux associations, puis iront à la rencontre des responsables associatifs afin d'enregistrer leurs réponses.

Les interviews seront ensuite diffusées à la radio !

Place très limitées ! Merci de ne réserver que si vous pourrez réellement participer !


Le syndicat national des vétériraires ont voté une MOTION

Les vétérinaires réunis en Congrès National du Syndicat National des Vétérinaires
d’Exercice Libéral à Bordeaux, le 15 octobre 2010, ont adopté, au cours de l’assemblée
des délégués, la motion suivante :

• Considérant l’obligation d’étourdissement des animaux avant leur mise à mort par
saignée, afin de leur éviter toute souffrance, en application de la Directive 93/119 CE
du Conseil du 22 décembre 1993 sur la protection des animaux au moment de leur
abattage ;

• Considérant la dérogation à titre exceptionnel de cette obligation d’étourdissement
dans les abattages selon des rites religieux pour la production des viandes halal et
casher destinées à la consommation des pratiquants du culte musulman ou du culte
israélite ;

• Considérant que cette dérogation à l’étourdissement encadrée par des textes
communautaires tend à devenir une règle générale en France, comme le souligne la
Commission européenne qui précise que « le nombre d’animaux abattus selon un rite
religieux dépasse très largement les besoins intérieurs des minorités religieuses
concernées » ;

• Considérant que l’abattage sans étourdissement en dehors des pratiques rituelles
constitue une infraction pénale ;

• Considérant le manque d’information des consommateurs sur les méthodes
d’abattage des animaux dont ils peuvent consommer la viande ;

Ils demandent :

• La stricte application de la dérogation à l’étourdissement dans le cadre exclusif de
l’abattage rituel destiné à la production des viandes halal et casher ;

• Le recours à des méthodes permettant de mettre un terme à la longue agonie des
animaux égorgés lors des abattages rituels ;

• Un étiquetage informatif clair des consommateurs pour identifier la viande provenant
d’animaux abattus sans étourdissement

Commentaires