La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité oblige aussi à s'engager pour l'environnement et la planète.

PETA - l'Irlande interdit les cirques avec animaux

Nous applaudissons l’Irlande pour sa décision de bannir les cirques avec animaux sauvages, comme l’ont déjà fait de nombreux pays, dont l’Autriche, la Belgique, le Mexique et les Pays-Bas. Comme l’a révélé PETA ainsi que d’autres associations à maintes reprises, les animaux dans les cirques sont enfermés, entravés, fouettés, battus et privés de nourriture afin de les forcer à accomplir des numéros pénibles et parfois dangereux.

Une soixantaine de communes françaises ont déjà pris des arrêtés rendant illégale l’installation de cirques avec animaux sauvages sur leur territoire, y compris Bastia récemment et Draguignan très prochainement, toutes deux après avoir été contactées par PETA et ses sympathisants. 

Le gouvernement irlandais l’a compris : les mœurs ont changé et le public comprend qu'il est immoral d'enfermer et d'exploiter ces individus sensibles et intelligents.

 La plupart des gens ne souhaitent pas cautionner cette cruauté et se tournent vers des spectacles n’exploitant pas d’animaux à la place. Il est grand temps que la France suive le pas et prenne à son tour la décision progressiste d’interdire les cirques avec animaux au niveau national.

Commentaires