Val-de-Marne : les hérissons perdus passent l’hiver au chaud - Le Parisien

On ne les voit pas tout de suite, mais on les sent. Et ce n’est pas si désagréable que cela. Sous l’odeur de litière mêlée d’effluves un peu plus âcres, se nichent des dizaines de hérissons qui ont trouvé refuge pour l’hiver. Bienvenue au Cedaf, le centre d’accueil de la faune sauvage, qui prend soin des animaux en difficulté à l’Ecole vétérinaire d’Alfort depuis 1993.



Val-de-Marne : les hérissons perdus passent l’hiver au chaud - Le Parisien
Enregistrer un commentaire