Les dernières prises de position politique concernant les animaux


 

Le président de la République va diminuer de moitié le prix du permis de chasse

Soumis par Thierry Lherm
Le 10 avril 2018,
Emmanuel Macron (LREM) a agi contre les animaux
C'est évidemment un geste politique. La France, c'est 1,2 million de chasseurs actifs et 5 qui possèdent un permis.
D'après nos informations, le permis de chasse national (celui qui permet de chasser partout sur le territoire, et pas seulement dans son département) passera de 400 à 200 euros.
(extraits de l'article de Vincent Derosier et Loïc Farge, RTL)
share on Twitter Like Le président de la République va diminuer de moitié le prix du permis de chasse on Facebook
 

 

La députée Laurence Vanceunebrock-Mialon questionne les risques présentés par l'autorisation pour les chasseurs d'utiliser des "silencieux"

Soumis par Samuel L214
Le 10 avril 2018,
Laurence Vanceunebrock-Mialon (LREM) a agi pour les animaux
elle lui demande s'il pense qu'une telle autorisation ne met pas gravement en danger les concitoyens non pratiquants et pratiquants de ce loisir
(extrait de la question)
share on Twitter Like La députée Laurence Vanceunebrock-Mialon questionne les risques présentés par l'autorisation pour les chasseurs d'utiliser des "silencieux" on Facebook
 

 

500 000 € d'aides du Ministère de la culture aux cirques dits "traditionnels", qui détiennent des animaux

Soumis par Samuel L214
Le 29 mars 2018,
3 politiques (LREM) ont agi contre les animaux
Mais l’itinérance, c’est plus encore qu’une tournée. (...) Ils manquent parfois de financeurs. Ils pourront compter sur nous. Nous allons redoubler d’efforts, pour les soutenir. Nous allons aussi lancer un plan de soutien de 500 000 euros aux cirques traditionnels, trop souvent déconsidérés, longtemps laissés de côté par le ministère.
(extrait du discours)
share on Twitter Like 500 000 € d'aides du Ministère de la culture aux cirques dits "traditionnels", qui détiennent des animaux on Facebook
 

 

Le sénateur Bernard Jomier demande d'abolir la détention des animaux sauvages dans les cirques

Soumis par Thierry Lherm
Le 29 mars 2018,
Bernard Jomier (DVG) a agi pour les animaux
Ainsi, en octobre 2017, le conseil national de l'ordre national des vétérinaires a soutenu la position de la Fédération des vétérinaires européens selon laquelle il « recommande à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d'interdire l'utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l'Europe, compte tenu de l'impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux ». Dans ce contexte, il lui demande la position du Gouvernement sur la question de la captivité des animaux sauvages utilisés pour le divertissement et son éventuelle volonté de prendre des mesures dans ce domaine.
(extrait de la question)
share on Twitter Like Le sénateur Bernard Jomier demande d'abolir la détention des animaux sauvages dans les cirques on Facebook
 

 

125 000 € d'aides de la région Grand-Est et du département de la Marne pour la maison de la chasse de Fagnières

Soumis par Thierry Lherm
Le 28 mars 2018,
2 politiques (LR) ont agi contre les animaux
En ce jour, la Maison de la chasse et de la nature sera officiellement inaugurée après deux ans de travaux. Officiellement, car les 17 salariés de la fédération départementale des chasseurs de la Marne ont déjà pris possession de leurs bureaux flambant neufs il y a près d’un mois. (...) 5 millions d’euros ont été nécessaires pour sa construction, en grande partie financée par la seule fédération. « Malgré la vente de nos anciens locaux, nous avons quand même cassé notre tirelire, confie Jacky Desbrosse. Sur la totalité du projet, nous avons bénéficié de 7 % d’aide. » Dont 100 000 euros de la part du Département et 25 000 € de la Région pour ce projet qui était en réflexion depuis 2012.
(extrait de l'article deQuentin Jost, L'Union)
share on Twitter Like 125 000 € d'aides de la région Grand-Est et du département de la Marne pour la maison de la chasse de Fagnières on Facebook
 

 

La sénatrice Céline Boulay-Espéronnier demande l'aggravation des peines pour l'abandon d'animaux domestiques

Soumis par Thierry Lherm
Le 22 mars 2018,
Céline Boulay-Espéronnier (LR) a agi pour les animaux
D'après les associations de protection des animaux, chaque heure en France, onze animaux sont abandonnés, soit environ 100 000 abandons par an, dont 60 000 en été. (...) Elle lui demande quelles sont les intentions du Gouvernement au sujet de l'alourdissement des peines encouruespour les propriétaires qui abandonnent leur animal en le laissant errer sur la voie publique et quelles sont les intentions du Gouvernement pour s'assurer de l'application des sentences
(extrait de la question)
share on Twitter Like La sénatrice Céline Boulay-Espéronnier demande l'aggravation des peines pour l'abandon d'animaux domestiques on Facebook
 

 

La sénatrice Laurence Rossignol participe à une réunion du collectif AVA afin d'apporter son soutien à l'abolition de la chasse à courre

Soumis par Thierry Lherm
Le 3 février 2018,
Laurence Rossignol (PS) a agi pour les animaux
Laurence Rossignol est même devenue leur conseillère spéciale : « Pour forcer le « politique » à s’engouffrer dans le débat, il faut mobiliser les gens. Macron a de bon rapport avec les chasseurs. La loi ne passera pas tout de suite. Le combat sera long, mais on va y arriver. Je vais attendre des questions sur l’environnement pour déposer un amendement à chaque fois. C’est comme ça qu’on va relancer le débat.
(extrait de l'article de Stéphanie Forestier, Le Parisien)
share on Twitter Like La sénatrice Laurence Rossignol participe à une réunion du collectif AVA afin d'apporter son soutien à l'abolition de la chasse à courre on Facebook
 

 

Ces députés sont membres du Groupe d'études aviculture sans participer au Groupe d'études Condition animale

Soumis par Samuel L214
Le 12 avril 2018,
9 politiques ont penché contre les animaux
Ce groupe rassemble des députés s'intéressant aux problématiques liées aux élevages d'oiseaux ("volailles"). Les députés cités dans cette prise de position ne semblent pas considérer l'éthique animale comme pertinenteau point de rejoindre aussi le Groupe d'études Condition animale.
Les députés Xavier Breton et Martial Saddier sont à la fois membres du Groupe d'études Aviculture et du Groupe d'études Condition animale. Leurs prises de position antérieures tendent à indiquer une absence de prise en compte sérieuse des souffrances des oiseaux dans les élevages.
share on Twitter Like Ces députés sont membres du Groupe d'études aviculture sans participer au Groupe d'études Condition animale on Facebook
 

 

Le député Éric Diard demande au Gouvernement s'il entend mettre en œuvre des moyens suffisants pour s'assurer du respect de la réglementation dans les abattoirs

Soumis par Thierry Lherm
Le 27 mars 2018,
Éric Diard (LR) a agi pour les animaux
share on Twitter Like Le député Éric Diard demande au Gouvernement s'il entend mettre en œuvre des moyens suffisants pour s'assurer du respect de la réglementation dans les abattoirs on Facebook
 

 

Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"...

Soumis par Thierry Lherm
Le 1 avril 2018,
10 politiques (LR, MoDem, PCF, PS, UDI) ont agi contre les animaux
À l’image des différentes formes de chasse, de pêche, des arts et pratiques de l’agriculture, qui, tous, participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral largement partagé dans nos régions et bien au-delà, tel est le cas de la Tauromachie [qui] constitue une exception culturelle parfaitement légitime dans ses régions de tradition. Au nom de toutes les villes taurines françaises, et des millions de citoyens français qui se reconnaissent dans les valeurs de la culture taurine, nous demandons à l’État français de prendre en considération ce patrimoine
(extrait de la charte)
Ma présence a du sens, en tant qu'ami de votre culture, en tant que Président de Région. Je ne peux pas venir à la corrida sans avoir ce message. On ne touchera pas à nos traditions, a martelé Renaud Muselier
(extrait de l'article de Christophe Vial, La Provence)
share on Twitter Like Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"... on Facebook
 

 

Abattage sans "étourdissement" : la sénatrice Sylvie Goy-Chavent demande «l'amélioration des pratiques» par la mise en pratique des recommandations du rapport du CGAAER

Soumis par Samuel L214
Le 29 mars 2018,
Sylvie Goy-Chavent (UDI) a penché pour les animaux
Positif mais peu ambitieux
Le CGAAER a remis son rapport au ministre de l'agriculture à la fin de l'année 2016. Pour autant, ce rapport n'a fait l'objet d'aucune diffusion si ce n'est une restitution orale présentée lors d'une séance du comité d'experts « Bien-être animal » du conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV), tenue le 9 mars 2017. (...) Elle lui demande si le ministère de l'agriculture entend suivre ces recommandations et présenter prochainement les évolutions normatives nécessaires à l'amélioration des pratiques de cette forme d'abattage.
(extrait de la question)
share on Twitter Like Abattage sans "étourdissement" : la sénatrice Sylvie Goy-Chavent demande «l'amélioration des pratiques» par la mise en pratique des recommandations du rapport du CGAAER on Facebook
 

 

La Ministre de la Culture entend préserver et soutenir la profession d'ivoirier, bénéficiaire de la dérogation à l'interdiction du commerce de l'ivoire

Soumis par Thierry Lherm
Le 6 mars 2018,
3 politiques (LREM) ont agi contre les animaux
L'arrêté du 4 mai 2017 portant modification de l'arrêté du 16 août 2016 relatif à l'interdiction du commerce de l'ivoire d'éléphants et de la corne de rhinocéros sur le territoire national a été conçu en accord avec les représentants des professionnels reçus par le cabinet du ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer. (...) Aujourd'hui, et malgré ces dérogations, la profession d'ivoirier est fortement fragilisée, ce que la ministre de la culture déplore. En effet, le ministère de la culture a une responsabilité particulière dans le domaine des métiers d'art. La ministre a récemment reçu leurs représentants, afin d'attribuer des certificats à certains métiers, et valoriser leur transmission.
(extrait de la réponse du Ministère de la Culture à la question écrite du député Sébastien Jumel)
share on Twitter Like La Ministre de la Culture entend préserver et soutenir la profession d'ivoirier, bénéficiaire de la dérogation à l'interdiction du commerce de l'ivoire on Facebook
 

 

Le député Hubert Wulfranc demande une amélioration de la réglementation sur les conditions de détention des ours dans le cadre de spectacles itinérants

Soumis par Thierry Lherm
Le 10 avril 2018,
Hubert Wulfranc (FG) a penché pour les animaux
Positif mais pas assez ambitieux
Aussi, il lui demande de bien vouloir prendre des dispositions pour modifier la règlementation relative aux activités itinérantes des montreurs d'ours. Les animaux doivent pouvoir bénéficier en toutes occasions de meilleures conditions de vie, y compris en période d'itinérance et ce, quelques soit la durée du déplacement.
(extrait de la question)
share on Twitter Like Le député Hubert Wulfranc demande une amélioration de la réglementation sur les conditions de détention des ours dans le cadre de spectacles itinérants on Facebook
 

 

Le département du Nord finance une "hutte pédagogique" promouvant la chasse aux oiseaux d'eau auprès des enfants

Soumis par Thierry Lherm
Le 28 mars 2018,
Jean-René Lecerf (LR) a agi contre les animaux
Au terme d’une année de transition, les nouveaux dirigeants de l’association des Sauvaginiers de la Sambre et des deux Helpes (ASS2H) insufflent une dynamique dans le processus de développement et les relations avec les partenaires. (...) L’objectif ? «  Sensibiliser les enfants à l’approche de la nature, à travers notamment la découverte d’un observatoire  ». C’est à Maroilles que la première hutte pédagogique de l’ASS2H devrait ainsi voir le jour, au plus tard en 2019.
Soutenus, entre-autres, par le Conservatoire d’espèces naturelles du Nord-Pas de Calais, la municipalité, le conseil départemental et diverses fédérations nationales

(extrait de l'article de Corine Hanicotte, La Voix du Nord)
share on Twitter Like Le département du Nord finance une "hutte pédagogique" promouvant la chasse aux oiseaux d'eau auprès des enfants on Facebook
 

 

Laurent Wauquiez, président de la région ARA, réaffirme son soutien aux chasseurs lors du congrès de la FNC

Soumis par Thierry Lherm
Le 22 mars 2018,
Laurent Wauquiez (LR) a agi contre les animaux
À son entrée, la salle entière se lève et applaudit. Laurent Wauquiez séduit les chasseurs, et ils le lui rendent bien. Ces derniers jours, il avait même laissé les clefs de la Région à la Fédération nationale des chasseurs pour qu’ils y tiennent leur congrès annuel. En clôture de la rencontre, Laurent Wauquiez s’est adressé à eux et n’a pas tari d’éloges à leur sujet. Un soutien dont les chasseurs semblent avoir bien besoin. La chasse, qui est au cœur des critiquesdans un contexte où le débat sur les droits des animaux gagne du terrain, veut redorer son image auprès du public. 
(extrait de l'article deThomas Frénéat)
share on Twitter Like Laurent Wauquiez, président de la région ARA, réaffirme son soutien aux chasseurs lors du congrès de la FNC on Facebook
 

 

La sénatrice Céline Boulay-Espéronnier demande de sanctionner sérieusement le non-respect de l'obligation d'identification des animaux de compagnie

Soumis par Thierry Lherm
Le 29 mars 2018,
Céline Boulay-Espéronnier (LR) a agi pour les animaux
L'article L. 212-10 du code rural et de la pêche maritime prévoit la sanction des propriétaires de chien n'identifiant pas leur animal. (...) Malheureusement, force est de constater qu'un grand pourcentage de ces animaux n'est jamais identifié (...) En conséquence, elle l'interroge sur les mesures que le Gouvernement entend mettre en place afin d'assurer l'application des sanctions prévues par le cadre légal.
(extrait de la question)
share on Twitter Like La sénatrice Céline Boulay-Espéronnier demande de sanctionner sérieusement le non-respect de l'obligation d'identification des animaux de compagnie on Facebook
 
Devenez vous-même lanceur d'alerte !
L214 - Éthique & Animaux
 

Politique & Animaux est animé par
l'association de protection animale
L214 - Éthique & Animaux ←

 
Enregistrer un commentaire