Procès des militants de Greenpeace France : pas de victoire pour EDF

Le verdict du procès de Privas, où Greenpeace France, un de ses salariés et 22 activistes étaient jugés le 17 mai à la suite d’une intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, est tombé. Malgré la volonté d’EDF de s’en prendre à nos militants, aucun d’entre eux n’a été condamné à de la prison ferme. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire poursuivi pour complicité, a été relaxé.



Procès des militants de Greenpeace France : pas de victoire pour EDF

Commentaires