Abandonné par l’État, ce refuge essentiel à la faune sauvage condamné à fermer ses porte


Alors que la crise écologique est plus grave que jamais, le centre de sauvegarde de la faune sauvage de la LPO PACA (Ligue de la protection des oiseaux de la région Provence-Alpes Côte d’Azur) ferme ses portes. l’État n’assure plus le financement du refuge qui soignait oiseaux et petits mammifères blessés.

Commentaires