Corbeaux freux : la mort est dans le sac !




En avril et en mai, les corbeaux freux donnent naissance à leurs petits
 dans plusieurs départements français.
 Ces animaux, profitent parfois des grands arbres présents dans les villes
 pour établir leurs nids. Leur présence se manifeste par leur chant, 
et leurs allers-retours pour la préparation des lieux de ponte.

La réponse souvent apportée par les municipalités à l'activité

 de ces oiseaux est ladestruction des nids : si les petits sont déjà nés, 
ls sont au mieux secourus par des associations de défense des animaux 
et élevés dans des bacs en plastique qui font office de nid de fortune. 
Sinon ils sont jetés dans des sacs-poubelle où ils meurent étouffés et écrasés.
 Ces pratiques scandalisent un grand nombre de Français.

Un massacre indigne de notre pays

Le parti animaliste dénonce toutes les actions de destruction des animaux 
et indique que d’autres solutions sont possibles rappelant que de nombreuses
 associations proposent des médiations destinées à comprendre la présence 
en grand nombre de ces animaux en milieu urbain et à organiser
 la cohabitation avec l’homme. 

Le Parti animaliste salue notamment le maire de Rochefort, qui, en 2013, 

convaincu par la LPO, avait annulé une battue aux corbeaux en y substituant
une nouvelle campagne d’effarouchement et un élagage des arbres après
 la période de nidification. La ville avait même consenti à favoriser l’installation 
des oiseaux sur d’autres secteurs pour que les corbeaux puissent y 
trouver un site de nidification de substitution.

A propos des Corbeaux Freux


Dotés d’une grande intelligence, les corbeaux freux possèdent une grande faculté d’adaptation aux différentes situations. C’est une des raisons pour lesquelles, ces derniers apprécient particulièrement nos villes qui regorgent de nourriture et déchets dont ils se nourrissent..
Leur intelligence est telle que les dispositifs d’éloignement utilisés contre d’autres espèces d’oiseaux sont inefficaces sur eux.


Commentaires