Faut-il effaroucher Goiat ? L'État lance une consultation



Les associations de CAP Ours «considèrent aujourd'hui qu'il n'y a pas dans les Pyrénées d'ours à problèmes au sens du protocole», «appellent le public à participer aux consultations pour s'opposer à l'effarouchement des ours avant les 30 mai et 14 juin» et «dénoncent l'attitude contre-productive des responsables de l'État qui consiste à «taper» sur les ours plutôt que de favoriser la cohabitation».

Commentaires