La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité est notre engagement pour l'environnement et la planète.


Qui sont les 79 candidats que le Parti animaliste présentera sur sa liste aux élections européennes ?




Qui sont les 79 candidats que le Parti animaliste présentera 
sur sa liste aux élections européennes ?

Après son entrée remarquée sur la scène politique lors des législatives 2017, le Parti animaliste entend s’investir au sein de l'Union européenne pour améliorer sensiblement le sort des animaux, avec ses 10 partenaires européens, dont un compte d’ores et déjà une députée siégeant à Bruxelles.

Des citoyens engagés
En France, Hélène Thouy, avocate au Barreau de Bordeaux, cofondatrice et coprésidente du Parti animaliste est tête de liste aux côtés de 78 autres candidats. La grande diversité des profils des candidats atteste que la question animale est transversale et universelleCes candidats sont âgés de 19 à 73 ans, et sont issus de tout le territoire français, parmi lesquels des personnalités, une ancienne eurodéputée et des élus locaux. Les professions des candidats sont très variées : avocat, juriste, journaliste, chercheur, sans emploi, fonctionnaire de police, médecin urgentiste, étudiant, directeur d'établissements sociaux, chef d’entreprise, retraité, employé, commercial, éducateur sportif, collaborateur parlementaire, maître de conférence, enseignant...
Ils porteront tous avec fierté le programme centré sur les animaux que le Parti animaliste propose pour ces élections européennes.


Des soutiens de poids
73 % des Français estiment que la classe politique défend mal les animaux, soit 6 points de plus qu’en 2018, selon un récent sondage Ifop. La politisation de la question animale est donc désormais un enjeu incontournable, il n’est donc pas étonnant quenombre de personnalités publiques soutiennent la campagne électorale des européennes du Parti animaliste.
Les européennes, un enjeu majeur pour les animaux
Nombre d’évolutions concernant la protection des animaux en France proviennent de normes européennes. Cependant, si l'Union européenne est à l'origine de certaines avancées, force est de constater que ces dernières années elle brille par son inaction, pire, par ses blocages, et empêche toute amélioration significative du sort réservé aux animaux.
Élevages en cage, transports internationaux innommables, abattage des animaux dans d'extrêmes souffrances… La liste est malheureusement beaucoup trop longue.

Une coalition de 11 partis animalistes européens
Face à ce déni de démocratie, il devient urgent d'agir.
C’est pourquoi la coalition des 11 partis animalistes européens portera les intérêts des animaux lors de ces élections. Ainsi, les électeurs pourront voter sans ambiguïté pour la cause animale.

Consultez le dossier de presse spécial européennes
Découvrez le programme du Parti animaliste pour les européennes
Contacts presse :
Hélène THOUY, coprésidente, tête de liste : 06.77.80.30.04
helene.thouy@parti-animaliste.fr

Isabelle DUDOUET-BERCEGEAY, coprésidente, candidate : 06.61.16.02.33
isabelle.dudouet-bercegeay@parti-animaliste.fr

Des mesures centrées sur les animaux
Le Programme du Parti animaliste pour les élections européennes comporte les mesures suivantes : 
  • Instauration d’un commissaire européen à la protection animale.
  • Faire de la protection des animaux une compétence partagée de l’Union européenne.
  • Créer un statut juridique européen pour les animaux terrestres et aquatiques avec des règles propres à chaque catégorie (de compagnie, dits de rente, sauvages).
  • Réorienter les subventions de l'UE (actuellement en moyenne 50 milliards d'euros par an) du secteur de l'élevage et de la pêche vers l'agriculture végétale et la reconversion des professionnels du secteur.
  • Interdire les méthodes d’élevage et d’abattage les plus génératrices de souffrance : mutilations (épointage du bec, castration à vif, amputation de la queue, écornage…), broyage des poussins et des canetons, sélections génétiques causant des souffrances (poulets souche à croissance rapide, etc.), mise à mort sans insensibilisation préalable.
  • Limiter à 8 heures maximum le transport des animaux d'élevage et interdire l’exportation d’animaux vivants vers les pays tiers.
  • Interdire définitivement la pêche électrique et les pratiques de pêche les plus destructrices, et créer de nouvelles réserves marines dans les eaux territoriales européennes.
  • Fixer un objectif de réduction de la consommation de produits animaux (viande, poisson, œufs, lait) de 40% d’ici 2030 par des politiques publiques de santé incitant à modérer la
    consommation de produits d’origine animale, au regard notamment de ses effets sur les animaux, le climat, l’environnement et la santé.
  • Renforcer les normes environnementales afin de réduire les impacts négatifs de l’agriculture sur les animaux sauvages et l’environnement.
  • Mettre fin à la protection des traditions culturelles qui impliquent la cruauté envers les animaux, telles que la tauromachie et la production de foie gras.
  • Renforcer la lutte contre le trafic international des animaux. 
  • Soutenir une interdiction européenne de la détention d’animaux dans les cirques et dans les delphinariums.
  • Élimination progressive de l'expérimentation animale avec des objectifs contraignants de réduction combinés à un financement et à un réel soutien à des alternatives.

À propos du Parti animaliste
Le Parti animaliste a été lancé officiellement le 14 novembre 2016. Son objectif est de contribuer à faire émerger la question animale en politique et à la rendre incontournable, face aux décideurs politiques qui ne se positionnent pas sur la question animale, préférant l’ignorer. L’ambition du Parti animaliste est alors de donner de la visibilité à cette question grâce à un programme élaboré en vue de prendre en considération les intérêts des animaux et de les inclure dans les politiques publiques, ainsi que le respect de leurs ressources, de leurs territoires, de leurs habitats et de leurs mobilités. 

Lors des élections législatives de 2017, le Parti animaliste a présenté pour la première fois 147 candidats qui ont obtenu une moyenne de 1,1 % en métropole, malgré un budget particulièrement réduit, démontrant ainsi les attentes de la population en ce sens. Le Parti animaliste entend s'inscrire dans une dynamique internationale et dans la durée : il sera présent aux futures élections européennes.

Commentaires