Grosse déprime et hypocrisie à Samadet



C’est un communiqué fort réjouissant à plus d’un titre que vient de rendre public l’organisateur des novilladas de Samadet, la peña Al Violin, après un ratage total de sa dernière tentative d’attirer du monde sur les gradins d’une énième séance de torture dont les victimes ont été des veaux (pour eux, malheureusement, l’histoire se termine toujours de la même épouvantable manière).

Lire la suite...

Commentaires