Le gouvernement signe la mort des oiseaux de passage



Pour les chasseurs, c’est tous les jours Noël
 

Alors que la revue Science, dans son édition du 20 septembre 2019*, vient encore de confirmer la disparition massive des oiseaux, le gouvernement est malheureusement plus prompt à faire un énième cadeau aux chasseurs qu’à sauver les oiseaux qui peuvent encore l’être. En effet, il porte un projet de décret qui va permettre, contre l'avis de l'Europe, de chasser les oiseaux de passage, et ce, en autorisant le recours aux chasses traditionnelles, comme la chasse à la glu, véritable honte pour notre pays, puisque la France est le dernier pays européen à la pratiquer en Europe !

Comment un ministère dédié à l’écologie peut-il encourager de telles pratiques ?
Le gouvernement Macron démontre une fois de plus le mépris qu’il porte à la protection des animaux, en offrant ce décret au lobby de la chasse. Le président de la Fédération nationale des chasseurs se félicite d’ailleurs que « la rédaction de ce texte réponde à la demande de la FNC », appelant les chasseurs à voter en masse « pour » à la consultation publique.
Le lobby cynégétique fait de plus courir à la France le risque d’un recours devant la Cour de Justice de l’Union européenne, qui coûterait des millions d’euros de pénalités payées par le contribuable.
 
Il est urgent d’entendre le chant de mort des oiseaux 
Le Parti animaliste émet donc un avis très défavorable à ce projet de décret précisant les modalités de mises en œuvre des dérogations prévues aux articles L. 424-2 et L. 424-4 du code de l’environnement pour la chasse de certains oiseaux de passage, et en toute logique, appelle à voter contre ce projet mis en consultation publique sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire jusqu’au 16 novembre : 

Commentaires