Pour Jumbo et tous les animaux «de cirque»: le scandaleux courrier, qui en dit long…


Le fait est étrange, très étrange. Un vétérinaire, hier mandaté par l’administration afin de contrôler les conditions de détention de l’hippopotame, produit aujourd’hui des compléments à destination du procureur de la République et des juges, sans y avoir été invité et en des termes posant question. Une prise de position orientée, scandaleuse à plusieurs titres…

Lire la suite...

Commentaires