Colette, cette visionnaire qui soutenait la cause animale et annonça l’antispécisme

Les chats, et surtout les chattes, la romancière de « l’Ingénue libertine » les aimait avec « le visage bleu comme une pluie d’été ». Mais elle aimait les autres bêtes aussi.

Commentaires