AIDEZ NOUS À FINANCER LA VOIX DES SANS VOIX ... EN CLIQUANT SUR ADHÉRER ...OU ... FAIRE UN DON.... MERCI !



Pour la fin des élevages à fourrure en Finlande.



La Finlande est le plus grand producteur mondial de fourrure de renard avec la Chine. En plus des renards, des visons et des chiens viverrins sont également élevés en Finlande. Malgré de nombreux efforts des militants et des organisations finlandaises du bien-être animal et des droits des animaux pour faire la lumière sur la réalité odieuse des animaux dans les fermes à fourrure et pour mettre fin à cette pratique médiévale, la plupart des politiciens et des décideurs hésitent encore à fermer l'industrie.

L'élevage de fourrures est considéré comme une cruauté extrême envers les animaux et les pays de toute l'Europe l'interdisent. Chaque année, environ 3,5 millions de renards, visons et chiens viverrins sont tués pour leur fourrure en Finlande. Les animaux vivent dans de petites cages grillagées où ils n'ont pas de place pour presque tous les mouvements. La cage exigée pour un renard et un raton laveur est de 0,8 mètre carré tandis que pour le vison, elle est de 0,25 mètre carré sans nichoir. Les renards et les chiens viverrins sont tués par électrocution anale et les visons par les gaz pour éviter tout dommage à la qualité de la peau des animaux.
D'innombrables violations du bien-être animal sont enregistrées chaque année dans les inspections des fermes à fourrure menées par les autorités de «Ruokavirasto». En outre, les défenseurs des droits des animaux ont pris de nombreuses séquences vidéo et photographies d'une multitude de fermes au cours de la dernière décennie. Le matériel filmé montre des problèmes tels que les infections oculaires, les déformations des jambes, l'obésité, les plaies ouvertes et les problèmes de stress mental aigu tels que les comportements stéréotypés et l'apathie.

On prétend souvent que si la Finlande doit mettre fin à l'élevage de fourrures, elle ne se déplacera qu'en Chine. En réalité, l'industrie de la fourrure s'est déjà implantée en Chine et les éleveurs finlandais de fourrure ont coopéré avec la Chine. Depuis les années 80, des renards vivants ont été transportés en Chine pour être utilisés dans l'élevage. Le dernier moyen de transport date de 2019.

Selon une enquête réalisée par «Taloustutkimus» et ordonnée par les organisations de défense des animaux Animalia et Oikeutta eläimille, 74% des Finlandais s'opposent à l'élevage de fourrures sous sa forme actuelle. De plus, 60% des Finlandais considèrent que tuer des animaux pour leur fourrure est mauvais.

L'élevage d'animaux à fourrure cause des problèmes environnementaux importants. Une enquête menée par l'ancien «MTT» en Finlande (qui fait maintenant partie du Natural Resources Institute) a révélé que les effets nocifs pour l'environnement d'un manteau de fourrure étaient plusieurs fois plus importants que ceux d'un manteau en fausse fourrure. Un vêtement en fourrure contient également des substances toxiques qui l'empêchent de se décomposer. Par exemple, un vêtement en fourrure contient du formaldéhyde qui est un cancérogène connu. Il n'est pas permis de commercialiser la fourrure comme écologique, bien que l'industrie de la fourrure affirme souvent à tort qu'un vêtement en fourrure est plus écologique qu'un vêtement fabriqué à partir de fibres artificielles.

La rentabilité de l'industrie de la fourrure en Finlande et ailleurs a chuté et les organisations de défense des animaux sont convaincues qu'avec le temps, l'industrie prendra fin également en Finlande. Cependant, on ne sait pas combien de temps cela prendra, à moins que la loi sur le bien-être animal ne soit modifiée afin de mettre fin à l'élevage de fourrures. Dans la pratique, la Finlande n'impose actuellement pas ses normes de bien-être animal en ce qui concerne l'industrie de la fourrure. Les renards, les visons et les chiens viverrins élevés pour leur fourrure sont des animaux prédateurs qui ont des instincts naturels et les besoins de tout animal sauvage.

Les nations européennes devraient prendre le leadership mondial sur le bien-être animal en mettant fin à l'élevage de fourrures. Il est temps que la Finlande soit à la hauteur de sa réputation dans le monde en tant que pays de normes élevées en matière de bien-être animal et ait arrêté l'élevage de fourrures! Avec cette pétition, nous demandons au Parlement finlandais de promulguer une loi qui interdira l'élevage d'animaux à fourrure avec une période de transition.
https://www.thepetitionsite.com/716/929/523/demand-an-end-to-the-fur-farming-in-finland.-now/#updated

Commentaires

La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité est notre engagement pour l'environnement et la planète.