AIDEZ NOUS À FINANCER LA VOIX DES SANS VOIX ... EN CLIQUANT SUR ADHÉRER ...OU ... FAIRE UN DON.... MERCI !



Marche des Animaux + Cov19 = ? des nouvelles de Charlotte



Salut les animaux !

Vous êtes nombreux.ses à m’écrire ou à m'appeler pour me demander des nouvelles. A t elle attrapé le Cov19 ? Est-elle confinée sous sa tente ?? Comment fait-elle pour imprimer ses attestations ??? 

Certain.e.s d'entres vous ont suivi mes aventures sur Facebook, d’autres pas. Alors, je vous fais un petit point de situation, à quelques jours des 6 mois symboliques de ce périple (4 avril).

Le 14 mars, je décidais de rentrer à Aix-en-Provence pour m’auto-confiner.

Je me trouvais alors à une soixantaine de kilomètres de Lyon, chez Dominique et Jo, un couple de retraités « couchsurfeurs" qui m’avaient offert le gîte et le couvert. Au moment où Emmanuel Macron annonçait la fermeture des écoles, je réalisais que je mettais en danger cette famille et décidais de rentrer sans attendre.

Le lendemain, j'arrivais à Aix-en-Provence, sans joie particulière.

L'impression de revenir au niveau zéro d'un jeu de plateau commencé depuis 6 mois. La déception de l’idéation que j'avais faite de mon retour et de toutes ces nouvelles premières fois (monter l'escalier, ouvrir sa penderie, dormir dans son lit…). 

Quelques jours après, le confinement était annoncé.

Retrouver un nouveau rythme. Amortir le choc pandémique, annonce après annonce. Se préparer pour les épreuves à venir. S'interroger sur le sens de son action dans ce nouveau contexte. Chercher une nouvelle direction. Se fixer des objectifs. Cuisiner beaucoup, pour se venger des soupes en sachet. 

Bien aisé celui qui saura prédire l’avenir.

Tout comme moi, mes idées sont en quarantaine, coincées entre les quatre murs de mon appartement. Incapable de me projeter dans la suite de mon aventure et riche d'une expérience qu’il me semble inapproprié de partager pour le moment.
Ne sachant où engager mon énergie, je l'entretiens, la canalise, en attendant des jours meilleurs. 

Je cultive ma patience, à défaut d'un jardin.

Etrange sensation que de se retrouver enfermée et sédentaire, après 6 mois de nomadisme au grand air. Alors, je tente des réponses à cette question qui m'habite depuis mon retour : Comment articuler la question animale et la Marche des animaux avec le contexte d'aujourd'hui (et de demain) ?  

Pourtant, les animaux sont plus que jamais liés à cette pandémie, par son origine ou ses conséquences.

Alors que 60% des épidémies humaines sont d'origine animale, elles mettent en évidence le rôle majeur de la destruction accélérée des habitats, de la perte de biodiversité ou de l’élevage intensif. 

Plus surprenant, des animaux semblent réinvestir des espaces un peu partout dans le monde (dauphins, cygnes, chouettes…même si la plupart s'avèrent être des fake news). D'autres semblent souffrir de la faim en l'absence de touristes (singes, pigeons, cerfs.…).

Des conséquences inédites qui nous livrent un angle intéressant à l’aune de réinventer nos relations aux autres formes de vie dans le monde « d’après». 

Et de réaliser qu’ensemble, nous formons une communauté de destins.

🐓🐒🦆🦇🦋🐍🦀🐘🦒🦓🐠🦐🐄👫🐑🐈🐁🦔🦃🐩


En attendant de construire des réponses aux défis qui nous sont collectivement posés, je vous souhaite de trouver les conditions de solidarité et de résilience nécessaires pour absorber les ondes de choc à venir. Mais aussi, de vous surprendre, de vous découvrir, de vous amuser, de vous reposer, de vous aider et de vous aimer. 

Et si vous faîtes partie des ceux.celles qui sont au front, sachez que vous êtes applaudis tout les soirs à 20h dans la rue Peyssonnel d'Aix-en-Provence.

Avec toute mon affection en ces temps difficiles, mais porteurs d'espoirs.
Faîtes-moi savoir si je peux me rendre utile.

Charlye.

Commentaires

La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité est notre engagement pour l'environnement et la planète.