AIDEZ NOUS À FINANCER LA VOIX DES SANS VOIX ... EN CLIQUANT SUR ADHÉRER ...OU ... FAIRE UN DON.... MERCI !



Droit de réponse du KDL suite à un article du Dauphiné Libéré



Comme vous le savez, l’association Le Klan du Loup, par l’intermédiaire du Cabinet d’avocats ANIMALEX (Me Olivia Symniacos), a sollicité le Parquet de Gap afin d’ouverture d’une enquête suite à l’exécution d’un jeune loup, le 5 juillet 2020 (le Parquet a rejeté cette sollicitation...).

Le 22 juillet 2020, le Président du Klan du Loup a été très longuement interviewé (téléphone) par une journaliste du Dauphiné Libéré.
Cet entretien a donné lieu à un article publié par le DL le 26 juillet 2020, sans que notre association n’ait été prévenue (ce qui était pourtant convenu avec la journaliste).

Nous avons été informé par des internautes de l’existence dudit article le 29 juillet 2020. Le directeur de la rédaction “Alpes du sud” du Dauphiné Libéré a (très) difficilement accepté de nous communiquer l’article nous concernant (article réservé aux abonnés).

Or, il se trouve que dans l’article en question, “Les Hautes-Alpes sont une zone de non-droit pour le loup”, la journaliste a commis 1 erreur (sans grande importance) mais surtout un amalgame dans les propos tenus par notre Président. Les syndicats corporatistes du département 05 ont donc sauté sur l’occasion pour “pleurer misère” et annoncé avoir déposé plainte.
Le Klan du Loup les attend de pied ferme car l’objectivité et le bon droit sont de notre côté !

Le 30 juillet 2020, Rodolphe Gaziello a fait parvenir au directeur de la rédaction concernée, un droit de réponse et ce conformément aux pratiques en usage dans le Droit de la Presse. A ce jour (01/08/2020) et cette heure (15:10), Le Dauphiné Libéré ne nous a toujours pas informé de la publication de notre droit de réponse. Il y a peu de chance que ce journal d’opinion (et non d’information), anti-loup (mais ne l’assumant pas) et caressant les éleveurs dans le sens de la laine, le fasse…

Voici notre droit de réponse  


Commentaires

La voix des sans voix

La radio a été créée en 2015, sa mission est de relayer et donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas en portant les actions et les informations qui les concernent.
Nous sommes un organe de presse bénévole et indépendant qui travaille dans la déontologie journalistique tout en revendiquant le militantisme. Nous développons une programmation qui rend compte de l’activisme dans le respect de toutes ses diversités.
En tant que radio web, nous bénéficions d’une technologie qui nous permet à ce jour d’être au plus près de ceux qui œuvrent à la protection animale et de diffuser sur tout le territoire.
Reportages, interviews, directs, chroniques, agenda, informations, actions, adoptions, nous sommes un son différent.

Nous soutenons les associations, structures, collectifs qui agissent contre l'exploitation animale dans les spectacles, l'expérimentation, les violences sur les animaux, les abandons, l'exploitation dans l’alimentation et dans la mode, l'exploitation animale au service des traditions (chasse, corrida) et en faveur de la faune sauvage ....

Le respect du vivant et de la biodiversité est notre engagement pour l'environnement et la planète.