pub-8462971761468029 pub-8462971761468029

7 actions pour sauver les oiseaux

by Julien - Les Lignes Bougent

Vos jardins et vos balcons ne sont plus autant visités par les oiseaux qu’ils pouvaient l’être autrefois. En 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux ont disparu en Europe. Même le moineau domestique est touché1 ! De même les hirondelles de fenêtre, jadis si communes, ne nichent plus chez vous ou chez vos voisins. Si dans votre jardin ou votre rue vous voyez un verdier d’Europe ou une fauvette pitchou, réjouissez-vous ! Ce spectacle est devenu une rareté. Les raisons de ce désastre sont connues. Ce sont les pesticides, l’arrachage des haies, la chasse au lacet et à la glu, les chats domestiques ou encore le braconnage. Sans haies, ni insectes dans les champs, les oiseaux meurent de faim. Parfois, ils se heurtent aux éoliennes ou aux grandes baies vitrées. Malgré tout, il vous est possible d’agir pour éviter ce drame. De manière indirecte, si vous consommez des aliments bio, moins de céréales, plus de légumes bio et moins de viande, vous aurez une influence sur les modes d’agriculture. Mais cela prend du temps. Alors en attendant, vous pouvez aussi faire des choses chez vous pour les oiseaux. Voici 7 idées.

1/ Si vous avez un jardin, même petit…

Vous pouvez y placer un petit bassin d’eau avec une pente douce. Il faut que les oiseaux puissent entrer et sortir sans se noyer. Les oiseaux pourront s’y désaltérer et même y faire leur toilette. Il y a une contrainte cependant : vous devez changer l’eau avant qu’elle ne croupisse. Une eau trop chargée en bactéries pourrait rendre les oiseaux malades. Par ailleurs, si vous êtes au cœur d’un hiver gelant, vous pouvez mettre de l’eau très froide dans votre récipient. Elle mettra plus de temps à geler que de l’eau tiède. On appelle ce phénomène “l’effet Mpemba” du nom d’un étudiant tanzanien qui en avait fait l’expérience dans les années 602. L’eau tiède ou chaude est, de toute façon, à éviter. La différence de température de cette eau et celle de l’air frais pourrait être fatale aux oiseaux car ils auraient beaucoup plus de mal à se sécher ensuite1. Vous pouvez également prévoir des endroits avec de la boue au sol. S’il y a des hirondelles chez vous, elles s’en serviront pour faire leur nid.

2/ Si vous avez un balcon...

Quand la température descend sous zéro et que la nourriture est plus difficile à trouver pour les oiseaux, vous pouvez les aider. Il vous suffit de de prendre de la graisse végétale dans laquelle vous glissez des morceaux de fruit et des graines. Versez votre mélange dans un pot de yaourt en verre (vide). Placez-le sur votre balcon.

3/ Si vous aimez nourrir les oiseaux...

Toutefois, certains aliments sont toxiques pour les oiseaux. Il est donc préférable de ne pas leur donner. C’est la pomme de terre crue, l’oignon cru, le lait ou les agrumes1. Les miettes de pain ou de biscotte, ainsi que les aliments trop gras ne sont pas non plus recommandés pour les oiseaux. Les graines d’arachides ne sont pas idéales non plus. Mais il y a bien d’autres graines ! N’oubliez pas, si vous mettez de la nourriture pour oiseaux sur votre balcon ou dans votre jardin, de penser aux chats. Vous pouvez par exemple installer une coupelle en hauteur tenue par des ficelles. Les oiseaux s’y poseront délicatement, tandis que les chats peineront à y parvenir sans tout renverser. Enfin, les filets à nourriture pour oiseaux que l’on voit parfois dans le commerce sont à proscrire parce que les oiseaux peuvent s’y casser les pattes.

4/ Si vous avez la main verte...

N’hésitez pas à planter sur votre terrasse ou dans votre jardin des arbustes à baies. Par exemple, le berbéris donne d’excellente baies, riches en vitamine C, dont certains oiseaux raffolent. Comme il est également équipé d’épines, les prédateurs ne s’en approchent pas trop. En alternative, vous pouvez planter un amélanchier dont les fleurs blanches égaieront votre jardin tandis que les fruits sucrés feront la joie des oiseaux de passage chez vous. Si vous avez de l’espace, plantez un sophora japonica. Cet arbre majestueux orne de nombreux parcs au Japon. Il produit des guirlandes de fleurs jaunes légères qui attirent les butineuses et autres insectes, et qui à leur tour nourrissent les oiseaux. Enfin, n’hésitez pas à planter des haies. Ce sont de merveilleux garde-manger pour les volatiles !

5/ Si vous avez un chat…

Ce dernier est un vrai danger pour les petits oiseaux. Mettez-lui un grelot autour du cou. Sa chasse sera moins facile, mais vous aurez plus d’oiseaux vivants dans votre jardin.

6/ Si vous avez des baies vitrées...

Placez des stickers anti-collision dessus pour que les oiseaux les repèrent. Il existe des autocollants ayant la forme d’oiseau mais de simples bandes ou bulles suffisent3. L’important est que les oiseaux comprennent qu’il y a un obstacle. Ils l’éviteront. Ainsi, ils ne se casseront ni la nuque, ni les ailes...

7/ Si vous avez l’âme d’un militant...

Vous pouvez devenir un refuge affilié à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Pour cela, il vous suffit de respecter les règles d’accueil des oiseaux prévues par la LPO et d’obtenir un agrément de la part de cette association4. Il existe aujourd’hui 29 860 Refuges LPO en France. 26 223 sont des jardins, 782 des balcons de particuliers, 2257 des établissements scolaires, 420 des collectivités, 178 des entreprises. Cela représente 40800 ha de terrains préservés en faveur de la biodiversité4. Votre balcon n’attend qu’une chose, c’est de s’ajouter à la liste !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Parole d'Animaux association loi 1901

Récépissé numéro W912009391

Préfecture de l'Essonne

Siren 829 145 796

Siret 829 145 796 00019

Mélissa/Daniel

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube