pub-8462971761468029 pub-8462971761468029

Comment mieux comprendre l’antispécisme ? D’abord, il nous faudra compatir

Décembre annulé, janvier décalé, février supervisé, les mois se suivent et se ressemblent dans un déroutant réel sans couleurs. Mais n’est-ce pas le bon moment pour réfléchir au monde de demain ? Premier Jour Après la Fin d’un Monde est de retour pour interroger comment chacun·e fait face aux angoissants défis d’un monde qui semble s’effondrer de jour en jour. Un mois, un thème, deux épisodes qui se suivent et peuvent s’écouter indépendamment. La parole d’un·e spécialiste, de la poésie, de la musique, un peu d’humour et surtout, les mots des autres. Celles et ceux qui se demandent, qui affrontent, qui s’en foutent, qui oublient et qui vivent avec. Premier Jour se veut être le vecteur de nos angoisses, de nos interrogations et de nos récits autour de ce qui semble nous laisser impuissant·e·s.


Pour ce quatrième épisode (toujours en deux parties, donc), nous recevons Nicolas Marty, président d’ACTA Gironde ainsi que Marie-Laure et Chris, membres d’Éducation Éthique Animale. Ce mois-ci, nous abordons la grande question des animaux et de leur place au sein de notre société. Dans cette première partie, nous revenons sur la définition de l’antispécisme, souvent incomprise, et nous interrogeons la réception souvent critique de ce mouvement philosophique. Cet épisode nous met face à nos contradictions et ouvre la discussion vers des lendemains plus empathiques. L’épisode est monté et raconté par Lucile, et soutenu par les réflexions de Marion qui a mené l’interview avec Éducation Éthique Animale.


Le podcast ici

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Parole d'Animaux association loi 1901

Récépissé numéro W912009391

Préfecture de l'Essonne

Siren 829 145 796

Siret 829 145 796 00019

Mélissa/Daniel

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube