pub-8462971761468029 pub-8462971761468029

Mercredi 24 mars









Toulouse Procès contre l'INRAE

De 13h30 à 18h00H

Au Tribunal Judiciaire, 2 Allée Jules Guesde, à Toulouse, France (plan)


Le 21 mai 2017, une vingtaine de lapines enceintes étaient exfiltrées par une douzaine d’activistes animalistes d’un centre de recherches de l’INRA de la région de Toulouse, qui les utilisait pour de l’expérimentation. Trois ans plus tard, l’injustice fait son œuvre. Deux activistes, dont Vincent Aubry, sont convoqué·es et auditionné·es sous le régime de la garde à vue pour « vol aggravé », et une date de procès est donnée : le mercredi 24 mars à Toulouse. Depuis cette action qui avait pour objectif de mettre en lumière les pratiques de cet institut public qui torture génétiquement des animaux depuis plus de 70 ans, l’INRA n’a jamais vraiment été une cible prioritaire pour le mouvement animaliste, ses activités demeurant même très méconnues. Pourtant, les travaux de l’INRA (devenu l’INRAE début 2020), sont ce qui a permis d’industrialiser l’activité concentrationnaire de l’Élevage d’aujourd’hui, et de transformer les animaux asservis par toute l’industrie spéciste en véritables machines à fabriquer de la chair, des poils, du lait ou des œufs, numérotées, sélectionnées, catégorisées et mises à jour en permanence. Ce n’est ni plus ni moins que la clé de voûte de tout le système qui aujourd’hui massacre des animaux par milliards, animaux devenus de simples matières premières grâce aux savants fous de l’INRAE, et à vos impôts. Ces pratiques doivent être fermement dénoncées, condamnées, et les responsabilités de l’INRAE et de l’État français assumées, cet établissement public étant sous la double tutelle du Ministère de l’Agriculture et celui de la Recherche. Ce qui place de facto les deux parties dans une situation permanente de conflit d’intérêt, l’INRAE bénéficiant de fonds publics pour des recherches qui vont dans l’intérêt du secteur privé de l’Élevage. Ce procès en est donc l’occasion. Un rassemblement sera donc organisé devant le tribunal de Toulouse avant le procès. La presse nationale y est conviée (contacter le collectif Animal1st pour plus d’informations : animal1st@protonmail.com). L’INRAE est le fournisseur officiel des victimes de l’Élevage, financé par l’État. Si aujourd’hui il nous attaque en justice, la Résistance Animaliste continuera à l’attaquer au nom de la véritable justice. https://www.facebook.com/events/439128334202955












03h00 : Dance Fever H

11h07 : Coup de coeur : Notre vie vaut autant que la votre Léa

11h40 : L'info PA

12h20 : Recette : Cake à l'orange

15h30 : L214 éducation : L'élevage des vaches laitières en France

18h20 : Kalaweit : Ou on en est dans les réserves de Kalaweit

22h00 : Fiction animale : Pour qui chante le coq - Jeff Black

23h00 : C'est vraiment classique



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Parole d'Animaux association loi 1901

Récépissé numéro W912009391

Préfecture de l'Essonne

Siren 829 145 796

Siret 829 145 796 00019

Mélissa/Daniel

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube